Quand une entreprise peut-elle engager une personne sous statut stagiaire ?

Le statut stagiaire ne se réserve pas qu’aux étudiants supérieurs. En effet, un stage peut permettre à n’importe qui de changer de situation ou de faire évoluer celle-ci. Il existe différentes formules de stage en entreprise afin de correspondre au mieux aux besoins de vos employés ou futurs employés.

statut stagiaire

Les stages en école

Beaucoup d’étudiants cherchent des stages en entreprise afin de valider leur cursus tout en développant leurs compétences. Via Stage Bruxelles, vous pouvez facilement recevoir des centaines de CV’s par an, de différents profils. Il existe alors deux possibilités. Soit, d’un côté, l’étudiant effectue un stage non rémunéré. Il est alors souvent de type court et toujours sous convention de stage. Le stagiaire est assuré par son école. Soit, d’un autre côté, l’étudiant effectue un stage rémunéré. La seule différence avec le premier est que vous devez, d’un commun accord, décider d’une rémunération à la journée. Cette rémunération doit alors être précisée dans sa convention.

Stage de fin de formation

Le principe du stage de fin de formation est de permettre à une personne en fin de formation professionnalisante de venir mettre ses acquis en pratique au sein de votre entreprise. Ce type de stage couvre en général les cursus pratiqués dans les secteurs de la construction, de l’industrie, du management, de l’informatique,…

Lorsque vous engagez ce stagiaire vous ne devrez pas le rémunérer et il restera sous contrat de formation. La durée du stage varie d’ailleurs souvent entre 4 à 8 semaines, ce qui correspond à une période courte.

Statut stagiaire en observation

Ce stage se pratique par des demandeurs d’emploi qui souhaitent découvrir un métier, un poste de travail, une culture d’entreprise dans le but préciser son projet de formation. Cette expérience lui permettra de confronter son choix professionnel aux conditions réelles de travail.

Il couvre les secteurs de la construction, de l’industrie et de la logistique.

Ce stage préparatoire se déroule soit avant l’entrée en formation soit pendant la formation. Là aussi, il s’agit d’une courte période de 4 semaines maximum. Etant sous contrat avec Bruxelles Formation, le stagiaire ne reçoit pas de rémunération.

Le stage d’immersion linguistique en entreprise

Ce stage non rémunéré se pratique par des chercheurs d’emplois opérationnels qui souhaitent évaluer leur connaissances linguistiques en les pratiquant dans une entreprise. Ces stagiaires disposent déjà d’une qualification professionnelle. En général, les langues concernées par ces stages sont le néerlandais, le français langue étrangère, ou encore l’anglais. La durée du stage varie entre 6 à 8 semaines.

La convention d’immersion professionnelle sous le statut stagiaire

Vous souhaitez former une personne via des prestations de travail mais vous ne voulez pas d’écoles comme intermédiaire ? Cette convention dite bipartite se rédige uniquement entre deux partis. Dans ce cas-ci vous et le stagiaire.
La personne sous ce statut stagiaire devra être payée selon le barème de l’apprentissage industriel.
La durée du stage varie entre 1 à 6 mois.

N’hésitez pas également à découvrir nos autres articles, pour vous aider dans votre recherche. Par exemple : les différents contrats de stage et les droits stagiaires en terme de vacances.