Sache tout d’abord que la forme et les modalités d’une convention de stage varient en fonction de ta situation et de ta recherche. Il existent trois grands types de stages et donc trois grands types de conventions à présenter et à faire remplir.

convention de stage

ENVOIE TON CV A TOUTE UNE COMMUNAUTÉ DE STARTUPS

Les différents types de convention de stage

Les conventions de stage étudiant non rémunéré

Le stage non rémunéré est le plus courant en Belgique. Sa convention doit impérativement comprendre ses conditions et regrouper les informations suivantes.

D’abord, elle doit spécifier la durée du stage qui peut aller de un à 4 mois. Ensuite, elle doit mentionner et décrire les activités et les missions que tu effectueras. De plus, ta haute école ou ton université doit attester qu’elle t’assure et qu’elle est responsable de toi. Si ton maitre de stage ne doit pas justifier cette même garantie, il se doit cependant de confirmer ta présence dans son registre du personnel. Enfin, si tu te lances dans un stage où tu travailleras manuellement, ton employeur devra exposer une analyse des risques à ton institution. Il en va de même si le stage requiert des contacts rapprochés et des réclamations spécifiques comme un vaccin.

L’étudiant peut aussi, avec l’accord de son institution, effectuer un stage que l’on appellera « bénévole ». En quelques mots, il s’agit d’un stage qui se déroule hors cursus. Les trois partis impliquées – ton école, ton maitre de stage et toi-même – devront remplir une « convention de stage volontaire » qui comprend les mêmes modalités.

Les conventions de stage étudiant rémunéré

 Si il est rare d’obtenir un stage rémunéré en Belgique, c’est une possibilité. La convention de stage devra dans ce cas, en plus des informations d’une convention étudiante classique, mentionner ton salaire.

La convention de stage en alternance

Les stages en alternance de l’EFP, IFAPME ou du CEFA forment professionnellement un jeune à un métier particulier. Ils ont la particularité de durer plus longtemps qu’un stage étudiant. En effet, une telle formation dure entre un et 4 ans. L’étudiant alterne, durant la semaine, jours de cours dans son centre de formation et jours apprentissage auprès de son employeur.

La convention d’un tel stage doit d’abord être soit un contrat d’apprentissage IFAPME, un contrat d’apprentissage industriel, une convention d’insertion socioprofessionnelle, un contrat de travail à temps partiel ou un contrat de formation en alternance. Ces conventions et contrats requièrent toutes les modalités d’un stage étudiant classique. Cependant, l’employeur doit insister sur son engagement à former un apprenti à son métier. De plus, il est aussi très important de prendre connaissance des tranches d’âges de ces conventions afin de vérifier si elles te conviennent. Enfin, celles-ci doivent stipuler clairement que ton établissement d’apprentissage et ton maitre de stage sont tout deux responsables de toi.

La convention de stage « immersion professionnelle en entreprise »

L’immersion professionnelle en entreprise est un stage pratique qui t’aidera à acquérir de l’expérience et deviendra un atout sur ton CV lors de ta recherche d’emploi.

La CIP ou « convention d’immersion professionnelle » doit reprendre ces critères : les informations des partis impliqués, le lieu et la durée du stage, les horaires de travail, la manière dont l’entreprise peut mettre fin à la convention et un plan de formation qui doit être validé par Bruxelles Formation. Tu trouvera un modèle de convention sur leur site web.

ENVOIE TON CV A TOUTE UNE COMMUNAUTÉ DE STARTUPS

La convention de stage en résumé

Une convention de stage est un document fourni par l’établissement scolaire du futur stagiaire dans le cadre d’y réaliser un stage auprès d’une société. Il y a donc trois acteurs : la société qui accueillera le stagiaire, l’établissement scolaire qui fournira la convention et qui se chargera de l’approuver ou non, et, bien évidemment, le stagiaire !

Qui dit trois acteurs, dit forcément trois signatures. S’il venait à en manquer une seule, alors la convention serait malheureusement invalide. La société, chez qui le futur stagiaire travaillera, se chargera de la remplir totalement. Les conventions ou contrat de stage ne sont pas toutes pareilles, elles diffèrent selon les établissements. Dans la forme, il peut subsister des contrastes, mais dans le fond elles se ressemblent.

Le but de la convention de stage

C’est avant tout un document officiel et indispensable pour effectuer un stage. Sans cela, ton stage ne pourra être validé.

Ce document a pour but d’instaurer un cadre légal et donc de te protéger au niveau de l’assurance. Ainsi, en cas d’accident sur le trajet ou sur ton lieu de stage, l’assurance contractée par l’entreprise te couvrira.

Il est intéressant de signaler qu’il s’agit d’un contrat de stage et non d’un contrat de travail. En effet, en Belgique, le stagiaire reçoit rarement une rémunération pour un stage.

La convention permet notamment d’inscrire l’ensemble des modalités du stage telles que nous les détaillons ci-dessous.

Convention de stage

Le contenu de la convention de stage

Les parties du contrat

Tout d’abord, la convention de stage détermine clairement les différentes parties du contrat. Il s’agit de l’étudiant (toi), de l’établissement de formation (ton école), du responsable du stage (au sein de ton école), ainsi que du responsable de l’entreprise qui t’accueille en tant que stagiaire.

L’objectif du stage

Ensuite, les missions qui te seront attribuées doivent être formulées. En effet, le stage doit impérativement répondre aux exigences de ton école. Cela signifie qu’il doit y avoir un lien entre le contenu de ton stage et l’enseignement dispensé dans ton école. Sans cela, l’établissement scolaire pourrait ne pas signer la convention ou serait en droit de l’annuler à tout moment.

La durée du stage

Cette durée varie en fonction des institutions mais dans tous les cas, tu devras toujours être présent. C’est pourquoi la convention stipule que le directeur de stage au sein de ton école peut effectuer des vérifications à tout moment. Pour cela, les coordonnées et informations précises de ton lieu de stage apparaissent également.

Le secret professionnel

Le document précise entre autres que tu dois respecter le secret Le document précise entre autres que tu dois respecter le secret professionnel. Par conséquent, tu ne pourras révéler à personne des informations privées qui concerne l’entreprise dans laquelle tu effectues ton stage.

L’évaluation

Cette partie informe le responsable de stage qu’il devra t’évaluer et te donner une appréciation en fin de période.

Signature des parties

Finalement, la convention de stage se clôture par l’accord des différentes parties via la signature du stagiaire, de l’organisme d’accueil et de l’établissement scolaire.

ENVOIE TON CV A TOUTE UNE COMMUNAUTÉ DE STARTUPS

Les démarches pour obtenir une convention de stage 

Pour les étudiants

Lorsque tu es étudiant et que tu as trouvé ton stage, la démarche pour obtenir une convention de stage est assez simple. Tout d’abord, tu devras remplir un formulaire fourni au préalable par ton organisme scolaire. Tu devras alors y remplir toutes les informations mentionnées ci-dessus. Une fois le document rempli, celui-ci est à remettre soit au secrétariat l’organisme de formation, soit au directeur de stage (si celui-ci a déjà été attribué). La procédure peut varier en fonction des institutions scolaires mais le principe reste le même : c’est l’école qui se charge de fournir la convention indispensable pour débuter le stage.

Garde donc à l’esprit que pour qu’une convention soit valable, les 3 parties doivent la signer. Sans cela, le stage ne pourra débuter !

Pour les jeunes diplômés

En revanche, si tu n’es plus sous le statut d’étudiant, obtenir une convention de stage s’avère plus compliqué. En effet, un établissement scolaire ne sera plus en mesure de fournir une convention de stage.

Premièrement, si tu as une inscription en tant que jeune chercheur d’emploi, tu peux alors demander à l’ONEM une convention d’immersion professionnelle qui fait office de convention de stage. Après quoi, tu peux ainsi effectuer un stage d’insertion professionnelle. Dans ce cas, l’ONEM devra donner son approbation sur le choix du stage.

Une deuxième alternative est de recourir à des organismes de cours par correspondance. Ceux-ci ont parfois la possibilité de délivrer des conventions de stages. Pourquoi est-ce possible ? car lors de cet apprentissage, ils estiment qu’il est préférable pour les étudiants de compléter leur apprentissage en alliant la théorie à la pratique, c’est à dire lors d’un stage.

Finalement, il existe également des sites qui permettent de t’inscrire auprès de l’une de leurs universités partenaires. Tu obtiens ainsi ton inscription et ta convention de stage. Cependant, les frais s’élèvent à un montant correspondant à une inscription semestrielle d’un cursus universitaire.

Nos conseils pour les futurs stagiaires

Tout d’abord, prends le temps de bien lire ta convention fournie par ton établissement scolaire. Cela peut paraître anodin, mais beaucoup ne le font pas. Ensuite, en ce qui concerne les tâches définies par la société, n’hésite pas à en parler avec ton futur maître de stage. En effet, tu peux discuter afin d’établir des tâches qui te plairont particulièrement. Enfin, si tu as un doute concernant un point de la convention, parles-en avec ton professeur chargé de la signer. Il saura t’éclaircir et apporter réponse à ta question.

Toujours à la recherche de ton stage ?

Tu l’auras donc compris, la convention de stage est indispensable pour pouvoir débuter ton stage. Nous te conseillons donc ne pas tarder à trouver ton stage car tu devras entamer des démarches suffisamment à l’avance pour obtenir ta convention. Pour t’aider dans tes recherches, nous te conseillons de déposer ton CV sur stagebruxelles.be. Des start-ups issues de différents secteurs d’activité pourront alors te contacter.

ENVOIE TON CV A TOUTE UNE COMMUNAUTÉ DE STARTUPS