Quelles sont les questions pièges à éviter en entretien ?

Lors d’un entretien d’embauche, tu dois montrer au recruteur que tu as réponse à toutes les questions, quelles qu’elles soient. En effet, il est courant que ton interlocuteur pose des questions pièges en entretien afin de tester ton sens de la répartie et tes connaissances. Sache faire face à toutes les situations en préparant tes réponses !Questions pièges en entretien

ENVOIE TON CV A 38 STARTUPS

 

 Comment éviter les questions pièges ?

Lors de ton entretien, après avoir eu toutes les questions habituelles sur ton parcours, tes formations et tes intérêts personnels, il n’est pas rare que les recruteurs usent de malice en posant une ou deux questions pièges. Ils évaluent ainsi ta réactivité face à des situations imprévues. Et si tu n’es pas un as de l’imprévu ou que tu n’as pas préparé ce type de questions, tu peux rapidement rester sans voix et perdre pied.

La clé est de toujours rester honnête et de ne pas mentir face aux questions pièges lors de ton entretien. Il est toutefois toujours utile de préparer quelques questions sensibles que le recruteur serait susceptible de te poser. De cette façon, tu seras apte à répondre de manière réactive tout en impressionnant ton interlocuteur.

Pour te préparer au mieux aux questions pièges posées en entretien, voici quelques exemples de réponses aux questions les plus délicates que les recruteurs pourraient de te poser.

Questions pièges en entretien :

Parlez-moi de vous ? Cette question peut paraître troublante car elle est assez vaste. Est-ce que le recruteur cherche à engager la conversation ou à connaître ton parcours professionnel ? Dans le doute, il est préférable de s’en tenir à tes formations et expériences. De plus, elle permet d’analyser ta façon de t’exprimer et de te mettre en valeur. Une variante de cette question piège serait : Comment vos collègues vous décrivent ? Le recruteur cherche ici à juger le recul que tu as sur toi-même tout en jaugeant ta personnalité.

Quelles sont vos points forts et vos points faibles ? Cette question n’est plus une énigme désormais. Ce n’est pas pour autant qu’il est facile d’y répondre. Les recruteurs usent parfois d’autres formulations pour obtenir les mêmes réponses. L’enjeu est ici de ne pas entrer dans la vantardise ou, a contrario, dans le dénigrement de soi. Pour y répondre, la clé est d’axer sa réponse sur les points d’amélioration ou de vigilance. Il s’agit d’avoir le sens critique et de prouver ta capacité de rebond.

Pourquoi devrais-je vous choisir plutôt qu’un autre candidat ? Cette question cache un tout autre enjeu, car elle signifie que tu es bien placé dans la course au candidat. Il te faut encore prouver la bonne compréhension de ta mission. Mets alors en avant ta capacité d’adaptation et ta volonté d’adopter de nouveaux challenges. Concrètement, il faudra partir de l’annonce de l’offre pour pouvoir répondre à toutes exigences par tes qualités et les projets que tu imagines.

Et donc ?

Pour éviter au mieux les questions pièges en entretien, l’enjeu est donc de ne pas paniquer et de prouver à ton recruteur que tu as de la répartie et une capacité de rebond. Sois toujours honnête et, surtout, prépare les questions pièges susceptibles de t’être posées. De cette façon, tu ne te laisseras pas déstabiliser et c’est exactement ce que le recruteur attend de toi. Si tu cherches une façon d’être encore plus fort en te démarquant en entretien, lis notre article sur le sujet.

Tu es à la recherche d’un stage ? Tu peux déposer ton CV sur notre plateforme Stage Bruxelles ! Ton CV sera alors envoyé à de nombreuses startup.

 

ENVOIE TON CV A 38 STARTUPS
Quelles sont les questions pièges à éviter en entretien ?
5 (100%) 39 votes