Premier entretien d’embauche

Le premier entretien d’embauche peut s’avérer effrayant. Tu as sans doute entendu de multiples histoires sur les entretiens d’embauche. Parmi celles-ci, les plus courantes sont les questions qu’on pourrait te poser, comment serrer la main, etc. Cet article te décrit les étapes à remplir pour être fin prêt le jour J.

premier entretien d'embauche

 

ENVOIE TON CV A 38 STARTUPS

 

Le maître mot : la préparation

« Se présenter à un entretien sans préparation ? C’est comme se présenter à un test sans avoir étudié ! »

Ainsi, le secret pour aborder son premier entretien d’embauche, ainsi que ceux qui suivront, est de bien se préparer ! Le tout pour un entretien est de faire bonne impression. D’autant plus que si l’entretien ne se passe pas comme prévu, tu n’auras pas de seconde chance ! C’est pourquoi, montrer que tu as préparé la rencontre, que tu sais de quoi tu parles, est très important dans cette démarche. Cela montre au recruteur que tu prends ta candidature au sérieux. Cela montre aussi que si tu dois rencontrer des clients plus tard, tu prépareras avec soin chaque rendez-vous.

Être bien préparé doit te servir pour asseoir ta confiance en toi. Cela doit te permettre de ne pas être trop stressé et de ne pas paniquer en interview. Ta préparation aura donc de nombreuses conséquences positives sur ton entretien d’embauche.

Préparer son premier entretien d’embauche en amont

Les informations de ton CV et de l’offre de stage

Tout d’abord, c’est le moment de te rappeler pourquoi et comment tu as postulé. Pour ce faire, relis l’offre à laquelle tu as postulé. En effet, cela te permettra de te rappeler du contexte. De plus, c’est une base sur laquelle tu peux t’entrainer en prévision de l’entretien. Il faut convaincre le recruteur que tu conviens et que tu rempliras parfaitement les missions mentionnées.  Relis également ton CV et la lettre de motivation que tu as envoyé. Tu dois être capable de répondre aux questions des recruteurs qui ont analysé ton profil dans les moindres détails.

Tes informations personnelles

Mets-toi en situation et imagine les questions que le recruteur pourrait te poser. « Parlez-moi de vous » est une question qui risque de t’être posée. Ne parle pas de tes chats, ni de détails personnels, mais plutôt de ta formation, de tes expériences passées de stages ou jobs étudiants, ainsi que de tes projets professionnels. Autrement dit, tu dois être capable de parler de ta personnalité, de tes ambitions et de tes intérêts.

Face à la question « Quelles sont tes passions ? », n’hésite pas à donner des détails. Car n’oublie pas l’objectif : tu dois convaincre. Par exemple « j’aime écrire » peut devenir « j’aime écrire et je suis actuellement en train d’écrire un rapport sur… ». Dans la même idée,  « j’aime courir » pourrait se transformer en « j’aime courir et je me prépare actuellement au marathon de Bruxelles… » Chaque argument peut ainsi être accompagné d’une « success story » qui permet d’appuyer tes réponses.

« Quels sont vos points forts et vos points faibles ? » est également une question récurrente. Prépare donc soigneusement tes réponses. Lorsque tu cites tes points positifs, n’hésite pas à argumenter. Par exemple, si tu te présentes comme étant une personne créative, explique pourquoi tu te décris ainsi. Si tu dessines, a l’habitude d’utiliser Indesign ou autres, n’hésite pas à montrer ce que tu as pu réaliser. En ce qui concerne tes points faibles, fais-en sorte de les transformer en point fort. Par exemple, si tu a tendance à ne pas respecter les deadlines, explique que tu t’es rendu compte que ce n’est pas la façon la plus efficiente de travailler. Et que désormais, tu établis à l’avance un programme strict pour tous tes projets. Par ailleurs, évite « je suis trop perfectionniste » qui est souvent utilisé. C’est pourquoi, les recruteurs demandent souvent de citer un autre point faible.

Les informations relatives à l’entreprise

Enfin, renseigne-toi sur l’entreprise pour laquelle tu as postulé. Selon un sondage, ne pas s’être informé sur l’entreprise est l’une des erreurs les plus courantes lors des entretiens ! Il est donc primordial que tu fasses des recherches sur l’entreprise. Rends-toi sur leur site officiel et consulte le rapport annuel afin d’en apprendre un maximum surs les activités de l’entreprise, sur ses missions, ses concurrents, etc. Pourquoi faire cela ? Car lors de l’entretien, des éléments liés à l’entreprise seront peut-être évoqués, tu pourras ainsi rebondir et poursuivre la conversation. Cela montrera notamment ta motivation et ton intérêt à l’égard de l’entreprise.

 

Stage événementiel Bruxelles

La préparation de la veille

Premièrement, tu dois avoir déterminé ce que tu vas porter. En effet, mieux vaut soigner ta tenue. Car selon des études, 65% des recruteurs disent que la tenue fait la différence s’ils hésitent entre 2 candidats. Ainsi, des chaussures abîmées, des ongles sales ou bien trop de maquillage peuvent être des éléments rédhibitoires.

Ensuite, tu devras aussi savoir quel chemin prendre pour arriver jusque-là. Vérifie donc bien que tu possèdes l’adresse de l’entreprise. Si tu as les temps les jours qui précèdent, tu peux notamment faire du repérage. De cette façon, tu ne risqueras pas d’arriver l’endroit car tu ne trouves pas l’endroit indiqué. La ponctualité est essentielle ! Assure-toi également que tu possèdes le nom de la personne que tu dois voir. Ainsi, tu pourras la demander à l’accueil. 

Un dernier conseil : va dormir tôt, ainsi tu seras prêt à aborder l’entrevue de la meilleure façon possible.

Lors du déroulement de ton premier entretien

Le langage du corps

Selon une enquête, 33% des recruteurs affirment qu’ils font leur première impression d’un candidat pendant les premières 90 secondes de l’interview. Ton apparence générale et le langage du corps sont donc essentiels. Voici quelques erreurs courantes à ne pas faire lors de ton premier entretien d’embauche :

  • Jouer avec tes cheveux et toucher ton visage
  • Être mal à l’aise et ne pas regarder ton interlocuteur dans les yeux
  • Oublier de sourire. Il est important de véhiculer une bonne humeur et montrer que tu es quelqu’un de sympathique. De plus, si tu es anxieux, le sourire permet de faire disparaitre toute forme d’anxiété aux yeux du recruteur.
  • Laisser les bras croisés tout au long de l’entretien
  • Adopter une mauvaise posture.
  • Parler en faisant trop de gestes avec tes mains
  • Serrer la main de ton recruteur de manière trop molle, ou à l’inverse, trop virulente.

Un autre point à considérer : le contrôle de ta voix. Si tu es de nature à parler vite, essaie de ralentir le rythme afin de parler de façon claire et précise. Tout d’abord, tu donneras l’impression que tu es calme et que tu es quelqu’un qui sait se maîtriser. Ensuite, imagine que le recruteur te teste sur le néerlandais ou l’anglais. Cependant, les langues ne sont pas ton point fort. Il y aura probablement un contraste entre la vitesse des deux langues. Par conséquent, cela montrera que tu n’es pas tout à fait à l’aise.

Quelques derniers conseils..

Rappelons-le, le premier entretien d’embauche est l’occasion de faire une bonne première impression, de montrer que tu es fait pour ce poste de stagiaire. C’est pourquoi, n’hésite pas à valoriser tes expériences de stage. Parles-en en détail car elles constituent une véritable expérience professionnelle. Tu te demandes comment valoriser ton stage ? Notre avons une rubrique complètement dédiée au sujet.

Certains recruteurs peuvent aussi te tester face à une situation un peu plus stressante, càd qui sort de ta zone de confort. Par exemple, ils peuvent te demander d’effectuer un petit test. S’il s’agit d’un stage dans le domaine de la communication, ils peuvent ainsi te demander une rédaction. Ensuite, ils peuvent aussi te surprendre avec des questions étranges du type « Que ferais-tu si tu trouvais un pingouin dans le congélateur ? », « Si tu étais une pizza, laquelle serais-tu ? ». Si tu as choisi « pizza hawaienne », explique également les raisons de ton choix. « Parce que l’idée exotique de mettre un ananas sur une pizza représente mon côté décalé et créatif » est un exemple de justification.

Pour terminer ton premier entretien d’embauche, n’oublie pas les remerciements tels que « merci d’avoir pris le temps de me recevoir ». Il est également bien vu de terminer l’entretien par une question. Une fois de plus, cela montre ton intérêt et ton implication. « Quand aurai-je des nouvelles de l’entretien ? » ou d’autres questions relatives aux futures missions d’un stagiaire.

Ton premier entretien d’embauche s’est bien passé ?

Si ton premier entretien d’embauche s’est bien passé, c’est sûrement aussi parce que tu l’as bien préparé. Évidemment, cela ne fait pas tout. Il faut également que tu correspondes aux critères de l’entreprise et que tu plaises au recruteur.

Si tu cherches à obtenir un entretien pour un stage à Bruxelles, une plateforme très pratique peut t’aider. Il s’agit de Stage Bruxelles. Il te suffit d’envoyer un CV sur la plateforme et il sera diffusé parmi un réseau de startups.

 

ENVOIE TON CV A 38 STARTUPS

Premier entretien d’embauche
5 (100%) 32 votes